Córdoba - Andréa Brusque

Mise en scène de l’auteure
lundi 5 mars 2012

Hôtel Gouthière, Salle Marivaux - Du 25 octobre au 2 novembre 2010, du lundi au dimanche à 20h30

Spectacle créé à l’Hôtel Gouthière, Salle Jorge Lavelli – du 8 juillet au 8 août 2010.

Mise en scène : Andréa BRUSQUE

Pièce créée dans le cadre des 7e Nuits d’été à l’Hôtel Gouthière - 6 rue Pierre Bullet - Paris 10e - Métro Château d’Eau - Plan d’accès

Avec

Durée du spectacle : 1h15

Tarifs : (Plein) 15 euros, (Réduit) 10 euros


Cette pièce est une tragi-comédie reconstituant, par fragments, la vie d’une jeune femme, vivant et travaillant de nos jours à Córdoba, en Argentine.

Une série de tableaux réalistes, entrecoupés par de petits monologues décalés, tissent et dépeignent, non pas un dédoublement de personnalité chez la jeune femme, mais une soustraction qui n’en finit pas - instrumentée par l’absurdité de sa hiérarchie chez Telecom Argentina, par le poids des « non-dits » dans sa vie familiale et par la cruauté de ceux qui prétendent lui « offrir » une nouvelle existance, les chirurgiens esthétiques.

Trois comédiens pour sept personnages. C’est le défi que relève Córdoba, à travers une dramaturgie en spirale, où la répétition sert à exacerber l’histoire comique et cauchemardesque qu’elle raconte.

La Presse

L’EXPRESS.FR

Critique de Emilie Cailleau
http://blogs.lexpress.fr/chica-de-paris/tag/andrea-brusque/

MARIANNE.FR

Critique de Elodie Emery
http://www.marianne2.fr/Theatre-a-Cordoba-les-employes-n-ont-rien-a-envier-a-ceux-de-France-Telecom_a198998.html

FROGGY’S DELIGHT

Critique de Nicolas Arstram
http://www.froggydelight.com/articl...

http://www.froggydelight.com/article-8833-Cordoba.html


Commentaires

Logo de Andréa Brusque
dimanche 17 octobre 2010 à 14h33 - par  Andréa Brusque

L’avis du public (via site Billetreduc)

Découverte
Je suis assez novice sur la culture argentine, cette pièce nous décrit avec
une certaine pédagogie le système qui broie les faibles gens dans notre
société.
La mise en scène est originale et les acteurs jouent très bien, une mention
particulière à l’actrice qui nous fait bien partager cette descente dans cet
enfer ordinaire. À voir pour une belle découverte. Original
Mise en scène impeccable avec acteurs talentueux.

Émouvant
C’était un spectacle très émouvant et les acteurs se sont montrés brillants,
sachant enchaîner différents rôles d’une seconde à l’autre.

Talentueux

J’ai été touché. On s’attache à cette jeune fille Kate qui, prisonnière d’un
système, est de plus en plus enclavée. Une progression par étapes mais
implacable. La seule porte de sortie de cette fille est finalement son issue
fatale, au-delà d’être une tragédie, c’est totalement cynique. Un regard
cinglant sur notre société, je pense, au-delà d’un lien évident avec la
situation en Argentine. Félicitation à Kate !

Déroutant
Une pièce étrange, drôle et profonde à la fois. C’est particulier, elle a le
mérite d’être vraiment très bien interprétée ! Une mention spéciale à
« Kate » alias Andréa Brusque apparemment qui a aussi écrit le texte :
chapeau !!

Manipulation...
Supers actrice et acteurs, bon rythme du texte et très bon sujet.

À voir
Très bon spectacle, avec des acteurs plein de fraîcheur, le tout dans un
cadre très agréable. Allez-y, vous passerez un bon moment plein de rires
et de réflexions.

Magnifique
Interprétation, vraiment j’ai passé un merveilleux moment avec cette
pièce, même si le dénouement reste assez tragique ... Tous les
comédiens sont excellents et le personnage principal terriblement
attachant ... BRAVO !

Site web : Billetreduc
Logo de Andréa Brusque
dimanche 17 octobre 2010 à 14h28 - par  Andréa Brusque

CORDOBA (Reprise)

DU LUNDI 25 OCTOBRE AU MARDI 2 NOVEMBRE 2010.

TOUS LES JOURS A 20H30.

Avec
Clément Bernot
Antoine Berry Roger
Andréa Brusque

Vidéo / Ludovic Rivalan
Lumières / François Briault, Romain Jocris-Zurlinden
Régie/ Guillaume Bursztyn

Córdoba est une tragi-comédie reconstituant, par fragments, la vie d’une jeune femme, vivant et travaillant de nos jours à Córdoba, en Argentine.

Une série de tableaux réalistes, entrecoupés par de petits monologues décalés, tissent et dépeignent, non pas un dédoublement de personnalité chez la jeune femme, mais une soustraction qui n’en finit pas - instrumentée par l’absurdité de sa hiérarchie chez Telecom Argentina, par le poids des « non-dits » dans sa vie familiale et par la cruauté de ceux qui prétendent lui « offrir » une existence digne de ce nom, les chirurgiens esthétiques.

HOTEL GOUTHIERE
6, rue Pierre Bullet.
75010 Paris
M° Château d’eau ou République

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois