Documentaires et Conférences - Nuits d’été Argentines

vendredi 28 mai 2010

- Projections « ARTE Actions Culturelles : Des documentaires au dessert. » :
Chaque film est à déguster avec une glace offerte par les Actions Culturelles d’ARTE.

    • L’Amérique latine à la reconquête d’elle-même , réalisé par Gonzalo Arijon (112’)
      Quelque chose est en train de se passer en Amérique latine, avec l’arrivée au pouvoir de présidents progressistes. Radiographie d’un sous-continent américain en pleine mutation. Gonzalo Arijon brosse une fresque lyrique, à la fois poétique et politique - à l’échelle et à la mesure du sous-continent, une radiographie sensible et complexe, sans concessions, de nations et de populations tentant de reprendre en mains le cours de leur histoire.
      Auditorium Jorge Luis Borges, les lundis à 16h30.
      Tarif : 5 euros avec une glace offerte.

    • L’Art et la manière : Antonio Segui , realisé par Emmanuelle Nobecourt (26’)
      Antonio Seguí est né en 1934 en Argentine et s’est exilé en France il y a plus de quarante ans. Artiste prolifique, peintre sculpteur, illustrateur et collectionneur d’art primitif, Antonio Seguí nous fait entrer avec ce film dans un univers étrange chargé de couleurs et d’une multitude de personnages. Il n’a pas oublié son Argentine natale où il se rend de façon régulière pour des commandes publiques. Véritable star en Amérique du Sud, une rétrospective lui a été consacrée en 2005 au Centre Georges Pompidou.
      L’Art et la manière : Carmen Perrin , réalisé par Frédéric Fiol (26’)
      Née en Bolivie, Carmen Perrin construit et sculpte, assemble et dessine. Elle nous fait découvrir certaines de ses installations dans sa galerie de Genève où elle prépare une exposition, à l’aéroport de Zurich, dans une école, sur un chantier. Bien que parfois monumentales, ses installations restent toujours discrètes. Elles ne s’imposent pas au visiteur, elle l’invite à découvrir une autre perception de la réalité.
      Auditorium Jorge Luis Borges, les mardis à 16h30.
      Tarif : 5 euros avec une glace offerte.

    • Rue Santa Fe, un amour révolutionnaire , réalisé par Carmen Castillo (90’)
      Un film fort sur l’engagement politique par la cinéaste Carmen Castillo , qui a survécu à son compagnon tué en 1974 par le régime de Pinochet.L’histoire d’une génération de révolutionnaires et celle d’un pays divisé. Un film personnel et politique d’une grande lucidité, dont la version sortie en salles a été remontée pour sa diffusion par ARTE.
      Auditorium Jorge Luis Borges, les mercredis à 16h30.
      Tarif : 5 euros avec une glace offerte.

    • Lettres mexicaines, romanciers de la grande frontière , réalisé par Carmen Castillo (57’)
      Sous l’égide d’un des pères de la littérature mexicaine, Carlos Fuentes, Carmen Castillo part à la rencontre des jeunes auteurs qui animent “la nouvelle littérature du Nord”. Tous sont originaires de territoires à la frontière avec les États-Unis, “métaphore d’un Mexique bouleversé et mutant”, dit Carlos Fuentes.
      Auditorium Jorge Luis Borges, les jeudis à 16h30.
      Tarif : 5 euros avec une glace offerte.

    • La Musique avenir du Vénézuela, El sistema, réalisé par Paul Smaczny et Maria Stodtmeier (60’)
      Depuis bientôt trente-cinq ans, dans les taudis de Caracas, le réseau El Sistema arrache les enfants à la misère grâce à la musique classique comme alternative à la pauvreté et la criminalité. C’est ce que propose El Sistema aux enfants défavorisés du Vénézuela Les jeunes font leurs premières gammes dans l’orchestre Simon Bolivar et aujourd’hui, certains anciens élèves font une carrière internationale.
      Auditorium Jorge Luis Borges, les vendredis à 16h30.
      Tarif : 5 euros avec une glace offerte.



Et aussi, des documentaires accompagnés de débats-conférences :

    • Les Chemins du nouveau cinéma argentin, réalisé par Stéphane Bergouhnioux et Jean-Marie Nizan (52’).
      Le Nouveau Cinéma Argentin montre la voie d’un cinéma radical, esthétique mais fauché, qui ouvre avec succès une fenêtre sur la réalité argentine, sociale, morale et politique. Les cinéastes semblent enfin regarder leur pays et plantent leurs films dans des univers géographiques et sociaux bien réels, fortement connectés avec une Argentine descendue dans la rue après la grave crise économique de 2001. Malgré ces difficultés et grâce aux multiples efforts et concessions quotidiennes de ses talents, le pays attend, un peu désabusé, son énième renaissance. Car rien ne dure en Argentine…
      Auditorium Jorge Luis Borges, les dimanches 11, 25 juillet et les dimanches 1er et 08 août à 20h30.
      Tarif : 5 euros et une consommation offerte.

    • Les Petites princesses de Mexico , réalisé par Laure Egaroff (52’).
      « Rêve devenu réalité » pour nombre de jeunes Mexicaines issues de familles modestes, la fête des quinze ans met en scène l’entrée de l’enfant dans l’âge de femme à la manière d’un conte de fée. En regard d’une réalité sociale et économique sans concession, où les pères partent travailler aux Etats-Unis, où souvent les jeunes filles tombent enceintes trop tôt, cette fête fait figure de parenthèse enchantée.
      Auditorium Jorge Luis Borges, les samedis 10, 24, 31 juillet et le samedi 07 août à 20h30.
      Tarif : 5 euros avec une consommation offerte.

    • La Colonisation allemande autour du lac Llanquihue (Chili) - entretien avec Irène Siebald , réalisé par Lisette Winkler (35’). Avec le soutien des Archives Auiovisuelle de la Recherche / Maison des Sciences de l’homme.
      Dans cet entretien, Irene Siebald nous parle de l’arrivée des premiers colons et des difficultés auxquelles ils ont dû faire face lorsqu’ils se sont installés au bord du lac Llanquihue. Elle met en valeur quelques aspects historiques de Frutillar et nous explique le système d’assignation des fermes (territoires) données par l’Etat chilien aux familles venant du vieux monde.
      Ce documentaire sera suivi du débat-conférence avec Pauline Bilot et Lisette Winkler « Allemandes au Chili » (voir ci-dessous).
      Auditorium Jorge luis Borges, le vendredi 09 juillet à 16h30.
      Tarif : entrée libre.

    • Les Escadrons de la mort, l’école française, réalisé par Marie-Monique Robin (60’)
      Interrogés dans le film : le général français Marcel Bigeard ; le général argentin Ramon Diaz Bessone ; le bras droit de Pinochet Manuel Contreras, à la tête de l’Opération Condor ; le général français Aussaresses.
      Expérimentée en Algérie, la guerre subversive fut ensuite enseignée au monde entier. Du Viêt-nam à l’Argentine en passant par le Chili, enquête sur l’école française et ses méthodes qui firent des milliers de victimes. Un documentaire bienvenu sur un sujet peu abordé.
      Ce documentaire sera précédé d’une visite conférence des expositions « Nunca Mas » et « Mémoires du terrorisme d’État en Argentine de 1972 à 1983 », et sera suivi d’un débat-conférence « Argentine : dictatures militaires et démocratie » par le Collectif Argentin pour la Mémoire (voir ci-dessous).
      Auditorium Jorge Luis Borges, le samedi 17 juillet à 18h30.
      Tarif : entrée libre.

    • Trelew , réalisé par Mariana Arruti.
      Août 1972. Rawson prison à sécurité maximale. La Patagonie argentine.
      Le plan de fuite de plus d’une centaine de prisonniers politiques sous la dictature militaire a commencé.
      Certains d’entre eux ont réussi à atteindre l’aéroport à proximité de Trelew, leur porte de sortie au socialiste au Chili. Le reste d’entre eux ont un destin différent. Trelew est un point de rupture, un présage de ce qui allait arriver dans un pays qui ne sera plus jamais le même.
      Ce documentaire sera précédé d’une visite conférence des expositions « Nunca Mas » et « Mémoires du terrorisme d’État en Argentine de 1972 à 1983 », et sera suivi de la visite-conférence « Argentine : dictatures militaires et démocratie » par le Collectif Argentin pour la Mémoire (voir ci-dessous).
      Auditorium Jorge Luis Borges, le dimanche 18 juillet à 18h30.
      Tarif : entrée libre.

    • La Asemblea , réalisé par Galel Maidana.
      Meilleur documentaire des 21e rencontres du cinéma d’Amérique latine. La Asamblea nous offre la possibilité d’observer la vie d’un groupe d’internés au sein de l’hôpital psychiatrique Borda à Buenos Aires. Ce documentaire nous conduit au cœur du « Frente de artistas del Borda ». Par le biais de la création, ces hommes dévoilent et expriment leurs souffrances, leurs névroses dans un environnement clos et carcéral.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le samedi 07 août à 18h30.
      Tarif : 5 euros avec une consommation offerte.


  • Conférences :
    • « Allemandes au Chili » , débat-conférence avec Pauline Bilot et Lisette Winkler, et le soutien de l’association Mnémosyne.
      Les Allemandes qui débarquent au Chili dans la deuxième moitié du XIXe siècle sont les actrices pleines et entières de leur destin et de l’histoire des deux pays. Mariées ou célibataires, elles fuient l’Allemagne en crise pour chercher, au bout du monde, un avenir meilleur pour elles et leurs enfants. Ce travail de mémoire, récompensé par le prix Mnémosyne fait entrer les femmes dans une histoire comparative des migrations.
      Cette conférence sera précédé du documentaire La Colonisation allemande autour du lac Llanquihue (Chili) - entretien avec Irène Siebald->http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1528/], réalisé par Lisette Winkler (35’).
      Auditorium Jorge Luis Borges, le vendredi 09 juillet à 16h30.
      Tarif : entrée libre.

    • « Argentine : dictatures militaires et démocratie »  : Collectif Argentin pour la Mémoire, sous la direction d’Alicia Bonet (projection des documentaires Les Escadrons de la mort, l’école française, et Trelew , visites-conférences des expositions « Nunca Mas » et « Mémoires du terrorisme d’Etat en Argentine de 1972 à 1983 »).
      Patio / Auditorium Jorge Luis Borges, le samedi 17 et le dimanche 18 juillet de 17h30 à 20h30.
      Tarif : entrée libre.

    • « Unasur, L’Union des nations sud-américaines » , cycle de conférences organisé par Serge Sedille.
      Tarif : entrée libre.
      Conférence 1  : par Serge Sedille et l’équipe d’Unasur.Fr
      Présentation de l’UNASUR et bilan de son action depuis sa création.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le lundi 12 juillet à 19h30.
      Conférence 2  : par Nicolas Mazzucchi – Spécialiste Énergie de l’Amérique latine.
      Bilan énergétique du continent Latino-Américain.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le mardi 13 juillet à 19h30.
      Conférence 3  : par Serge Sedille et Sebastien Lamour, Directeur de Belveder Consulting.
      Interview d’une entreprise de conseil spécialisé dans le marché latino-américain.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le lundi 19 juillet à 19h30.
      Conférence 4  : par un expert du Venezuela.
      De son indépendance à aujourd’hui, présentation du Venezuela.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le mardi 20 juillet à 19h30.
      Conférence 5  : par un expert de la Colombie.
      De son indépendance à aujourd’hui, présentation de la Colombie.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le lundi 26 juillet à 20h00.
      Conférence 6  : par un expert du Brésil.
      De son indépendance à aujourd’hui, présentation du Brésil.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le mardi 27 juillet à 20h00.
      Conférence 7  : par un expert de l’Argentine.
      De son indépendance à aujourd’hui, présentation de l’Argentine.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le lundi 02 août à 19h30.
      Conférence 8  : par un expert du Paraguay et du Mexique.
      De leur indépendance à aujourd’hui, présentation du Mexique et du Paraguay.
      Auditorium Jorge Luis Borges, le mardi 03 août à 19h30.

    • Présentation de l’exposition « Exilés et Indigènes : Regards croisés » par Miriam Rosen (journaliste-historienne de la photographie).
      El Patio, le lundi 12 juillet à 20h00.
      Tarif : entrée libre.

    • « H.I.J.O.S, le renouveau des luttes mémorielles en Argentine ? » par Nadia Tahir (Université Paris IV-Sorbonne).
      H.I.J.O.S est une association qui regroupe les enfants des disparus pendant la dictature.
      El Patio, le vendredi 16 juillet à 20h30.
      Tarif : entrée libre.

    • « La nutrition sportive » , présenté par Liliana Ona.
      Diplômée en psychologie et spécialisée en nutrition sportive, Liliana Ona vous donnera les clefs d’une nutrition adaptée à l’activité physique pour une vie saine et sans surpoids. Le réflexe indispensable à l’heure d’optimiser vos compétences scéniques ou sportives et votre vie quotidienne.
      El Patio, le samedi 07 août à 18h00.
      Tarif : entrée libre.




Ces documentaires et conférences sont représentés dans le cadre des 7e Nuits d’été à l’Hôtel Gouthière.

Hôtel Gouthière - 6 rue Pierre Bullet - Paris 10e - Métro Château d’Eau - Plan d’accès

Contact
Téléphone : 0970 405 328


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois