Théâtre - Nuits d’été Argentines

mercredi 26 mai 2010

A l’occasion du festival, 5 créations contemporaines sont à l’honneur.



  • Se dice de mi, en Buenos Aires de Federico Mora
    Œuvre inédite écrite par un jeune auteur argentin, qui a choisi le metteur en scène Stéphan Druet, à l’occasion du bicentenaire, pour sa création mondiale. Ce spectacle pourrait se définir comme une revue-cabaret-théâtre argentin, où se mêlent différents passages de la littérature, du théâtre et du cinéma argentins, le tout accompagné de divers morceaux musicaux.
    En plein air, Cour d’honneur. Tous les soirs à 22h.
    Tarif plein : 20 euros / Tarif réduit : 15 euros.


  • Le Lieu perdu, d’après l’œuvre de Norma Huidobro,
    (trad. Dominique Lepreux, Editions Liana Levi), adapté et mis en scène par Aurore Evain.
    Pièce à cinq personnages, tirée du roman d’une auteure argentine, qui a obtenu en 2007 le prestigieux prix Clarin. En plein air, dans le Patio, aménagé en café-auberge, sur une place de village argentin. (Photo : Frédérique Henry)
    En plein air, Patio. Du mercredi au vendredi à 19h, et les week-ends à 16h.
    Tarif plein : 15 euros / Tarif réduit : 10 euros.



  • Musique brisée de Daniel Veronese,
    grand auteur argentin, aux talents multiples, qui nous propose ici trois pièces (d’une vingtaine de minutes chacune) dressant deux portraits de femmes et celui d’un couple (trad. Françoise Thanas, Editions Théâtrales / Maison Antoine Vitez).
    Cette pièce à quatre personnages est mise en scène par Sophie Caffarel, comédienne et metteuse en scène, mais également auteure que l’on connaît sous le nom de Fanny Carel, et qui a publié deux romans au Mercure de France.
    Salle Lavelli, les mercredis, samedis et dimanches à 20h30.
    Tarif plein : 15 euros / Tarif réduit : 10 euros.


  • Córdoba d’Andréa Brusque.
    Mise en scène de l’auteure. Cette pièce est une tragi-comédie reconstituant, par fragments, la vie d’une jeune femme, vivant et travaillant de nos jours à Córdoba, en Argentine.
    Salle Lavelli, les mardis et vendredis à 20h30, les week-end à 19h.
    Tarif plein : 15 euros / Tarif réduit : 10 euros.



  • Esperanza café de Capucine Vignaux.
    Mise en scène de Simon Caillaux. Une pièce sur la tyrannie des rêves, gaie ou tragique, qui décline l’homme en un funambule s’obstinant à trouver son équilibre sur le fil de la vie.
    Salle Lavelli, les lundis et jeudis à 20h30, les week-end à 17h30.
    Tarif plein : 15 euros / Tarif réduit : 10 euros.

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois